Froid et Calories

Print Friendly, PDF & Email

Froid et Calories alimentaires

 

 

Regardez vos amis ou vos collègues, surtout ceux qui se plaignent du froid.

On nous indique partout un nombre de calories optimum, selon l’âge, selon la taille, selon l’activité ou pas de la personne.

Mais ces valeurs sont empiriques, du fait de l’absorption variable des contenus de digestion par les corps (voir calories).

Le nombre de calories nécessaires à la vie ou la survie au froid, sont aussi variables en fonction de la graisse déjà présente dans le corps et sous la peau.

  • un individu “enrobé” pourra survivre dans le froid pour une petite quantité de “calories” d’un repas.
  • Son collègue ne disposant pas de cette protection, mourra de froid malgré le même apport de calories.

 

d’autres reflexions, à froid…

 

Une personne maigre, mangeant un “repas type” aura froid et pourra en mourir si un froid subit arrive trop brutalement.

Cette même personne, mangeant le même repas, survivra si son corps apprend le froid par des stages successifs en chambre froide par exemple.

  • Bref avec la même quantité de calorie, elle meure ou au contraire elle survivra une fois habituée.

Des tests nombreux le prouvent notamment chez les militaires, les explorateurs des pôles, qui pratiquent des entrainements à la survie au froid, et malheureusement involontairement par les personnes sans abris.

 

Ces peuples qui ne connaissaient pas nos kcalories

 

Cas des peuples vivants , ou ayant vécu dans des climats très froids, et insouciants des conseils avisés de nos diététiciens et médecins.

Pour les admirateurs de “chouyaya” les indiens de Patagonie, ou les Yamanas qui vivaient au cap Horn avant qu’ils ne soient décimés par nos maladies exportées, vivaient nus sous des températures de journée qui atteignaient 10 degrés au mieux et 3 à 5 la nuit, dans des abris de fortunes en se protégeant juste du vent.

Les tribus entretenaient des feux (d’où le nom de “terre de feu”) autour desquels ils venaient se réchauffer régulièrement, mais pas durant leur activités, même si on emmenait le feu parfois dans les barques sur du sable.

Les femmes plongeaient dans l’eau glacée été comme hiver, durant des heures, pour ramener des coquillages, les enfants jouaient nus sous la pluie très fraîche.
nota: Il semble que seules les femmes savaient plonger et qu’elles emmenaient leurs filles très tôt dans l’eau froide, attachées à leur cou.

Au mieux l’hiver, les habitants s’enduisaient de graisse animale et utilisaient des capes en peau sans aucune fourrures

Question:

 

Combien de kcalories  sont nécessaires pour survivre ainsi ?

Sachant que la pêche et la chasse ne leur apportaient pas cette quantité minimum selon nos calculs “scientifiques” ….

Cette notion de calories nécessaires est donc

  • mal mesurable
  • mal évaluée
  • avec un impact variable selon les individus, leur activité, la température, et leur habitudes de vie.

 

Bref les “calories”, c’est une ânerie  pas évident !
Mais comment maigrir ?

 

Doc  Pastefoud